L'HISTOIRE DE L'IMPRIMERIE

 

-30000 : Les premières graphies

Les premières manifestations graphiques de l'homme

(art rupestre, décoration de poteries ou d'armes, signes traduisant un langage gestuel).

Lascaux. Homme de Cro-Magnon. 15000-10000 av. J.-C

Altamira. Magdalénien moyen. 13000-12000 av. J.-C

La grotte Chauvet découverte en 95


Pictogrammes esquimaux (beaucoup plus récent)

dormir (la main soutient la tête)

dormir trois nuits (3 doigts)

guerre

je commande (auto-désignation du bras gauche)

-30 000 : Les premiers signes arbitraires

Les premiers signes arbitraires. Ils sont destinés à compter (cordelettes à noeuds, bâtons à encoches) ou à identifier des objets.


4000 ans avant J.C. La première écriture

- L'écriture cunéïforme (du latin : cuneus, clou) est inventé par les sumériens.

Les tablettes d'Uruk sont des livres de comptes, listant des sacs de grains, des têtes de bétail. Ces tablettes d'argile, ont été retrouvé dans le temple de la cité d'Uruk au sud de Bagdad

- Dès la 1ère dynastie, l'Egypte crée ses fameux hiéroglyphes

La fameuse pierre de Rosette est découverte en 1799 qui a permis à Champollion de percer le mystère de l'écriture des pharaons.

2400 ans av. J.-C.

les Egyptiens utilisent le papyrus


1400 ans av. J.-C,

Le premier véritable alphabet


Au III° siècle av. J.-C.,

l'alphabet latin de 19 lettres est constitué


Au V° siècle av. J.-C.

On découvre en Occident l'encre et le papyrus


Vers le II° et III° siècles.

le rouleau de papyrus est remplacé par le parchemin , dont les feuilles sont reliées sous forme de codex, ancêtre du livre. La souplesse du parchemin permet l'usage de la plume d'oie , plus fine que le roseau


Au XI° siècle.

l'invention de la Xylographie (impression de feuillets entiers à l'aide de planches gravées) en Chine

Le plus ancien xylographe daté que l'on ait découvert en Chine n'est pas antérieur à 868. C'est le fameux Sutra du Diamant


En 1200,

l'Europe médiévale d'Occident possède son écriture universelle., avec, des styles différents selon les pays :

- les italiens dessinent des lettres plus rondes,

- les caractères allemands sont plus anguleux

- l'Angleterre préfère les lettres étroites.

C'est toujours cette écriture caroline que nous utilisons aujourd'hui, sous la forme de nos "bas-de-casse" ou minuscules.


Au milieu du XIII° siècle

Le papier apparaît en Europe


Portrait de Johannes Gensfleisch zum Gutenberg par André Thevet (1584)

En 1440,

Gutenberg met au point son procédé de typographie

 

 

 


En 1450,

il imprime (mais peut-être pas entièrement) une Bible en latin qu'il fait enluminer.


Il met au point la technique pour faire tenir chaque lettre de l'alphabet sur un minuscule morceau de métal.


Une fois que l'ensemble des caractères était réalisé, ils étaient répartis dans une casse de bois, les lettres capitales dans le "haut de casse" et les lettres minuscules dans le "bas de casse".

La casse de Bois

Atelier d'imprimerie à Lyon au XVI ème

En 1470

Le premier livre imprimé en français, sur les presses de la Sorbonne, est le Recueil des histoires de Troyes, de Raoul Le Fèvre.


Début du XVII° siècle

Apparition des journaux périodiques


Le 30 mai 1631

Le médecin Théophraste Renaudot publie le premier numéro de la Gazette.


Entre 1692 et 1702,

Pierre Bayle (1647 - 1705), écrit le Dictionnaire historique et critique


Denis Diderot (1713-1784)

De 1750 à 1772

L'Encyclopédie de Denis Diderot et Jean Le Rond.


En 1768

Création de L'Encyclopedia Britannica,


En 1762,

150 journaux sont distribués en France


En 1783,

Didot améliore la vieille presse à bras de Gutenberg pour augmenter le tirage, limité alors à 300 feuilles par jour. Il remplace le bois par du métal. Didot met encore au point la fabrication du papier sans fin, en bobines.


En 1785

The Times est fondé par John Walter.


En 1812,

L'Allemand Friedrich Koenig invente la presse cylindrique. Remplaçant les presses planes, elle permet au journal londonien The Times l'impression de 1000 pages à l'heure.


En 1846

L'américain Richard Hoe construit la presse rotative, à Philadelphie. Cette presse permet des tirages de 95000 exemplaires à l'heure !


En 1847

La machine à retiration de Marinoni imprime le journal français La Presse. La presse de Marinoni permet d'imprimer en recto verso Quatre machines alignées permettent une cadence de 60000 journaux à l'heure.


En 1868,

Un journaliste et imprimeur américain nommé Christopher Latham Sholes (1819-1890), construit la première machine à écrire qu'il fait breveter. Il continue de la mettre au point pendant 5 ans, puis cède ses droits à Eliphalet Remington and Sons.


1880

Ottmar Mergenthaler, révolutionne la composition avec sa Linotype . Cette machine permet de composer les lignes sur un clavier et de fondre ensuite tous les caractères en une ligne complète, d'où son nom issu de "Line of Type". La cadence de composition grimpe à 8000 caractères à l'heure.


En 1887

La Monotype, machine similaire, est inventée par Tolbert Lanston.


En 1890

Mise au point de l'impression en couleur


En 1900

La mécanique et l'électricité permettent de construire des presses imposantes et à très gros tirage si nécessaire.


1904

Un imprimeur américain nommé Ira Rubel, découvre l'offset.


1949

La première machine à composer photographique a été conçue par deux ingénieurs français, Higonnet et Moyroud,

L'opérateur frappe le texte à partir du clavier en définissant la police, le corps, le style et la justification. Une calculatrice, calcule automatiquement l'espace entre les mots pour chaque ligne et ces données sont transmises à un disque portant les matrices (caractères en négatif) et tournant entre une caméra et un flash. Chaque caractère est ainsi photographié sur une surface sensible à partir de laquelle sont tirées les plaques offset


Les années 1980.

L'arrivée de l'ordinateur sonnera la fin des photocomposeuses

Photocomposeuse de marque Compugraphic (1980)