De multiples expériences

La révolution est essentiellement une suite d'actes qui détruisent l'Ancien Régime ( cliquer ici pour voir la chronologie de 1789 à 1802 ) :
  • Sur le plan politique : la chute de l'absolutisme :
    - la révolution juridique.
    - la révolution populaire.
  • Sur la plan social : l'abolition des privilèges par :
    - la Grande Peur Paysanne.
    - les décisions de la nuit du 4 Aout.
  • La Monarchie Constitutionnelle de 1789 à l'été 1791 : élaboration d'une constitution, le changement par rapport à la Monarchie Absolue consiste à :
    - un transfert de souveraineté du roi à la Nation.
    - une réorganisation administrative de la France par la création de 83 départements.

    Cette reconstruction profite surtout à la bourgeoisie. Elle suscite des oppositions dans le petit peuple. Le roi, par sa fuite, apparaît comme traitre et parjure. La guerre menée contre l'Autriche et la Prusse se traduit par des défaites et l'invasion. Dans ce contexte de tensions, la prise des Tuileries le 10 Aout 92 met fin à la Monarchie Constitutionnelle.

    Quelle République ?

    Le premier acte de la convention est de proclamer la "République" en Septembre 92. Les Girondins républicains modérés tentent de construire une république libérale.
    Les montagnards, à partir de Juin mettent en place une dictature au nom du peuple. Les réévoltes sont matées, les ennemis vaincus. La terreur est devenue inutile et Robespierre est renversé le 9 Thermidor An II ( 27 Juillet 94 ).
    Les modérés qui le renversent veulent éviter toute dictature mais aussi tout retour à la monarchie. Ils construisent une République du juste milieu. Le coup d'état réalisé par Bonaparte, le 18 Brumaire ( le 9 Novembre 99 ), met fin à cette expérience de République bourgeoise.


    CONCLUSION
    " Un laboratoire d'expériences traduisant le rapport des forces politiques, économiques et sociales. "