F comme ... Fusillé

 
 

Au cours d'un combat, François-Marie Laurent de Mellionnec est blessé à la main gauche et emporté à l'hôpital où il est soigné. Le docteur Buy considère que sa blessure est une automutilation pour obtenir sa réforme. Il est jugé, mais ne parlant que Breton, il ne peut se défendre. Il est condamné et fusillé le 19 octobre 1914.

Le 3 décembre 1933, il est réhabilité et sa famille reçoit la somme de 10 000 francs. La mairie de Mellionec fait enlever la plaque de marbre où étaient inscrits les noms des soldats tués. Par la suite, elle fait graver directement sur le monument le nom des soldats en incluant celui de F.M.Laurent dans son ordre alphabétique.

 

 

 

 

retour au sommaire