Les passeports pour l'intérieur

 

De nombreux départs

 
  On peut distinguer trois grandes périodes pour les départs :

De 1808 à 1818 nous avons dénombrés 280 départs (soit 28 départs par an en moyenne)

De 1819 à 1847 : 327 départs (soit 11 par an )

De 1848 à 1856 : 438 départs (soit 48 par an)

Si l'on tient compte des départs multiples (138 personnes ont fait 515 voyages) nous constatons qu'il y a eu 674 Trévéens à partir, parmi eux se trouvaient 47 femmes dont trois avaient des enfants.

 
  Les mois de départ les plus chargés sont de février à juin car les gens ne sont plus embauchés sur place et la soudure arrive. La soudure est la période où les réserves sont vides et où on attend la récolte.

De juillet à octobre, le pourcentage diminue : les gens sont employés aux champ (foin , moisson ...). 

Les mois de novembre et décembre sont appelés les mois noirs (miz du) en raison du mauvais temps et des jours courts. Ils sont peu propices au voyage. Ces deux mois ne représentent donc que 6,2% du total.

 
  page suivante retour sommaire