A la crise des manufacture s'ajoutent les mauvaises récoltes

 
  "Un grands nombres de mendiants étrangers (...) parcourent nos campagnes depuis environ trois mois. Il en vient ici non seulement des communes voisine mais de celles d'outre-Loire et des familles entières de basse-Bretagne assiège nos portes avec leurs enfants que de jeunes femmes traînent après elles ou portent sur leur dos. Des hommes de tout âge les suivent de près, les uns avec des passeports d'indigents et d'autres n'en ayant pas du tout ..."

( Lucas Championnière - Maire de Brains - Loire-Infèrieure lettre au préfet -1818 )