M comme Mûr...(canton de Mûr)

 

 
 
Mûr
Le 7 Juin 1920 le conseil désigne une commission chargée : "d'étudier la question relative à l'érection d'un monument aux enfants de Mûr tombés au champ d'honneur ..." 

Le 20 novembre, le conseil décide que le monument sera érigé sur la place Ste Suzanne et accepte le devis M. Debert sculpteur à Paris (15000F).

 
  La décision d'abandonner l'aide de l'état est prise le 27 Février 1921 (problème de la croix) et le Préfet en est informé dès le lendemain. Il faut dire que la souscription a rapporté 6000 F et que la famille Le Cerf a versé 5000 F. Le 18 Mars, le maire lit une lettre de la commission. Celle-ci donne un avis favorable au projet mais demande de remplacer la croix par un autre ornement symbolique si la municipalité maintient son projet de construction sur une place publique. Après un vote à main levée, le même emplacement est conservé. 8 conseillers votent pour le maintient de la croix, 3 pour sa suppression. Le 15 août 1921 : " vu l'impossibilité eu égard à la loi de 1950, d'ériger sur la place publique de Mûr, aux enfants de la commuent dans l'enceinte du mur de la chapelle Ste Suzanne sur un terrain appartenant au bureau ne tombés au champ d'honneur, un monument surmonté d'une croix, les membres du Conseil Municipal décident par un vote à bulletin secret de faire ériger ce monument de bienfaisance. Il y est toujours.  
 
St Connec

Le 11 novembre 1919, est planté un peuplier en mémoire " des héros morts pour la Patrie ". En 1930, des plans et un devis sont établis pour un monument. Les conseillers se renseignent pour une éventuelle souscription. Le 1er Mars 1931, le projet est renvoyé jusqu'à la prochaine séance. Le 29 Juin 1947, les voisins du peuplier se plaignent des fleurs de celui-ci. On l'abat et on le remplace par un plant de chêne. Le 2 Avril 1968, il est décidé d'ériger une stèle qui sera inaugurée le 11 Novembre de l'année suivante.

St Guen

Après la guerre, une dame Le Pottier dont le mari a été tué au front fait ériger une croix sur un terrain privé. Sur le socle, tous les noms des soldats tués sont inscrits. Plus tard, ses héritiers offrent la croix à la commune qui l'accepte et la déplace pour la mettre sur la place du 19 Mars 1962.

 
 
St Gilles
Il y a une grande croix avec, sur la base, les noms des soldats tués.
Caurel
Des plaques sont placées dans l'église. En 1938, les anciens combattants souhaitent un monument à "la terre de France". Mais il faudra attendre 1991 pour voir réaliser une stèle.
 
  retour au dictionnaire