LE BOURLIER

Bourlier vient de "bourre", laine grossière (XIIIè siècle) et de bourrel : collier garni de bourre.

Dans lés annéïes 30 à PYENE, y'aveu 3 bourliers. I t'naing café itou. Y'en aveu yun : Louis LE GAT, i feseu depôt d'pain. L'pain v'neu d'Tramain.

I's étaing bel et ben à l'eupoque là, pasque tô lé traviaou dans lé kyos s'fesaing do lé chfaou mains dam' quand lé tracteurs arrivirent, lé bourliers s'erconveurtirent (i s'minrent à fére dé soumiers, dé mat'las ...).

Taing lé bourliers qui fesaing et ramarraing tô c'qu'y'aveu à va wo le harna du chfa.

- Y'aveu le harna d' vouéture dit "le p'tit harna": le collieu teu pu légeu; en feseu trotteu l'chfa. Il aveu d'la valour. Le kier teu du biaou kier. Lés initiales du propriéteure taing minses d'ssus. Lé boué taing chromés. I falleu astiqueu le harna wo de l'huile de grâ; ça teu de l'huile de pieu de boeu, pour le fére terluseu!

- Y'aveu le harna d' travail dit "groe harna"

A parti du moué d'mar, le bourlier alleu, à vélo, travailleu dans lé feurmes wo sa pouche en kière su l's épaounes. I ramarreu lé greyures sous un haoujar, eune galerie. Pour un collieu, ela perneu dix houres de temps.

I pouveu d'meureu deu ou toua jous aou méme endret. Ela teu fonction du nomb' de chfaou qu'y aveu.

Lés affutiaou:

la machine à coud' : qui piqueu 1 cm, 1,5cm de kier

la cardeuse : serveu pour éplucheu le crein dé colliers, On la porteu su l'épaoule gaouche et on marcheu à veulo. On féseu pas dix kilomét : un ou deu vantyé, mains ela suffiseu ben!

Creïn

pinces en boué : servaing à t'ni l' kier pour l' coud'

marté speucial bourlier

cisiaou

poincon.jpg (4659 octets)

poinçon : serveu à pertuseu et à graveu

burin : pour coupeu lé métaou et le boué

couté demi-leune

eguilles1.jpg (8284 octets)

éguilles : Y'en avé de pusieurs euspeuces : dé courbes et des dreutes

passe-billot : serveu à passeu le billot qui serveu à t'ni lé crochets

passe-attache :serveu à passeu dés attaches dans lé têtes de colliers

compas : pour traceu

rainette : ela serveu pour la deucoration, lé finitions

aleïne : serveu à fére l'avant trou

couté meucanique : pour pouva coupeu dé bandes de kier de même largeur (ela serveu surtout pour fére du neu )

emporte pieuce à frappeu do un marté

emporte pieuce à main : pour fere dé pertus dans l'kier

abat câr' : deucor

mét' à peuce : pour mesureu, 1 peuce = 27mm, 36 peuces aou mét' (pas de photo disponible car cet outil a disparu de la caisse à outils de notre bourrelier!)

- le ligneu : on passeu su l'fi de la poué qui s'en v'neut de Suède

Le harna compeurneu :

* Le collieu : ça teu nigeon à fére. I teu fé su m'sure et en peuces (un peuce = 27 mm).

La Touèle : o teu livreu; on s'seurveu d'un mét en peuces : 36 peuces aou mét. ça teu du lin.

Otelles :en boué d' poumieu ou en faeu

* le licaeu, le djid', lé tré, la souventeriëre, l'avalouère.

Le kière (ou kier)

I teu vendu aou tchilo. "Comben qu't'as dans ton ballot?" qu'demandeu l'fermieu.

Ca teu core asseu chière. En l'pseu en arrivant et en l'erpeseu en s'en r'tournant. Y'en aveu d' toutes sortes de kière : du na, du kière chromeu, du pu eupais, du meins eupais, de la fyeur (ça teu le d'ssus du kière , le pu baou et l'pu chière), d'la croute. To lé kières avaing lou pyace.

 

Morciaou de kière

Le bourlier feseu  :

                - dé pouches pour lé cantouniers

                - dé sacs pour lé coueffes

                - dé vaches pour lé garçailles

                - dé colliers pour lé viaou

                - dé muselieures pour lé cunaou

                - dé heudes pour lé vaches ...

Cliquez sur les métiers suivants :

Le Pompier

Le Menuisier

Le Tessier

Le Boulangier

La Repassouère

Le Caf'tier

Le Cordonnier

Le Bourlier

Le Bouchier

La Lavouse

boutretour.jpg (1816 octets)