LE CORDONNIER

I d'vaing y'et' eun' demi-douzaïne. tcheuque fa, i t'naing café. I réparaing bel et ben. Y'avé du ka à fére . Y'avé dé solés à rhabiller dans lous ateliers, haout coum' la tab!. I fése tout. Aou deubut, on a z'aeu dé sabiaou .

Y'avé dé greu solés en kier, on y metté dé pieuces, ela duré du temps, eune pére de solés . I fesé lé soliés . Lé solés fings taing aj'tés, ça té de la confection . To lé solés de travail, lé greu solés , taing ieux qui lé fesaing.

Y'avé lé solés du dimanche et lé greu solés, çà té to c'qu'on avé : eune péree pour travailleu et eune pére pour le dimaenche

Lé solés du dimaenche, dé gens coum' mon père ,is ont vantyé usé deux péres dans lou vie .Ca té dé solès montants qu'is avaing,de boune qualité, i lé prenaing pour aller à la mésse ou es noces .Y'en avé qui n'avé qu'eune pére dans lou vie.

A la d'vanture, tu veyé dé chaoussures à reparer... aouterment o taing à l'interieur, dans dé bouétes. I n'avaing point tenant d'avance. Tô lé gens avaing lé mémes, n'y avé point de choua. I n'y avé point trente-six modèles!

Le café té assez grand. Y' avé la meïtié en café et l'aout' meïtié en cordonnerie. L'atelié d'vé y'et' pu petit que l'café. Ca travaillé. La boune foume tné l'café et l'bounhoume itou. Le dimaenche, t'avé dé jeux d'cartes et dé jeux d'pièces. Su l'trottouér du presbytère, y'avé dé pièces tô lé dimaenches la vépreïe. N'y avé pas d' cour, alours, i jouaing su l'bord de la route. T' avé eune quinzaïne de bounhoumes qui taing là... Y'avé du monde. A chaque partie, tu beuvé un coup et quand tu perdé, tu peyé l'coup ka!

Cliquez sur les métiers suivants :

Le Pompier

Le Menuisier

Le Tessier

Le Boulangier

La Repassouère

Le Caf'tier

Le Cordonnier

Le Bourlier

Le Bouchier

La Lavouse