Lé menuisiers

En l'appl'eu le "p'tit Miscaillon".I féseu tô lé meub' lé fnet' , lé port', lé buffets, lé barattes, lé chomettes, lés ermères. Avant lu, y'en aveu un aout', ça teu un onc' à mon père. I joué d'la vielle dans lé feurmes..Quand i n' avé un coup...i perné son pal'tot, l' tourné et i s'metté su lé tab'. I té speucialis' dé barattes su pattes.

"Bô diou d'chamiaou", qui diseu tourjou!

Le boué

Lé menuisiers achetaing lou boué sur lé talus dé campaïgnes. En mar, avant que la seuve ne monte, i' z'abataing le boué wo un passe-partout app'lé herpons itou. I' z' allaing l'emmeneu à la scierie do lou ch'vaou, do un diab, pour l' découpeuen pyanches. I metteu 4 à 5 ans pour sécheu, i perdeu à peu preï un centimèt' en eun' an. I sécheu natureulment. Le boué d'orme n'teu poing empoyeu par le menuisieu : i teu ben trop dus' à poli et i n'y 'aveu poing de machinerie coum' astour. Tout d'veu y'et' fé à la main.

harpon01.JPG (61819 octets)

Un herpon

Machinerie et outillaïge

Y'avé lé menuisiers qu'avaing un atelieu dans l'bourg, i taing ben outillés : scies d'atelieu, dégreussisseuse, toupie, raboteuse. I fesaing lous outis et y'avé lé siens qu'allaing travailleu dans lé feurmes. Ca té lé menuisiers de campaïgne. Y'en avé sis' ou set' à Pyéné.

 

I fesaing

La futaille, lé tonniaou (en chateugnieu),

Lés ermères de l'eupoque (en merisieu), lé presses qu'en offreu à la marieu,

Dans lés hotés, lé presses taing posées su un pyanché en boué qui té fé par l'menuisieu et qu'en app'lé eune sole. La sole té à 15 centimét' d'la tére. Lés ermères avaing lé piés aou sec tourjou. Lé foumes taing fieures d'astiqueu l'meub' et lés affiches. Ela terluseu.

I fesaing core lé transports et lé posaing.

Lé tab' d'écoliers

Lé couas d'ceum'tieure (pour lé siens qui n'taing point trop riches).

Lé châsses : o taing fétes wo du boué qu'lé feurmiers avaing en r'seurve.Ca té souvent du boué gelif qui té utiliseu. Coum' disé un menuisieu: "Le boué-là, ça f'ra un bon pal'tot"!

La croute dés arb'

La croute et lé couépiaou servaing à s'chaouffeu.

La vie

Lés p'tits artisans de campaïgne n'avaing pas de machines, quand i's avaing besoin de machines, i's allaing va lé menuisiers du bourg : y' en aveu toua au bourg wo dé machines. Coum' i n'y aveu point d' telephone, lés achetou allaing directenement va l' menuisieu, à n'importe tcheul' houre. Coum' i n'étaing point préssés , i falleu qu' l' menuisieu lou peye à beire . De pu, i falleu alleu lin pour kri la quincaillerie.

Cliquez sur les métiers suivants :

Le Pompier

Le Menuisier

Le Tessier

Le Boulangier

La Repassouère

Le Caf'tier

Le Cordonnier

Le Bourlier

Le Bouchier

La Lavouse

boutretour.jpg (2617 octets)