Chronologie

1794 - 1795

Mars - avril 1794 : Hostilité des campagnes face à la déchristianisation. Désertions nombreuses dans l'armée au profit des chouans

Juillet 1794 : Signalé ici ou là. Il met en fuite Pierre Galais, à Hénon au bord d'un lac, parce qu'il lui demande de quel droit il pêche là...

Archives départementales des Côtes-d'Armor. 1 L 499.

Août 1794 : Il est reconnu par le « comité central » de l'armée catholique et royale de Bretagne au nom de Joseph Puisaye.

15 Octobre 1794 : Il est promu colonel et reçoit la croix du Chevalier de l'ordre de Saint-Louis.

Eté-Automne 1794 : La vigilance des Républicains l'empêche de recevoir l'argent, les armes et les munitions anglaises dont il a besoin. Il faut donc les prendre sur place, aux bleus.

30 Novembre 1794 : De petites bandes de Chouans enlèvent des fusils au château de Lorges, à Ploeuc et à Plessala.

10 au 15 Décembre 1794 : Escarmouches dans la région de Moncontour.

16 Décembre 1794 : Prise  de Jugon par Boishardy et ses hommes.
B
oursault les traite d'   « assassins » et de « dévastateurs ».

17 Décembre 1794 : Boursault veut rencontrer Boishardy. Celui-ci refuse.

24 Décembre 1794 : Avec l'accord du général Hoche, Humbert, général de brigade à Moncontour, projette une entrevue le 28 décembre.

28 Décembre 1794 : Rencontre avec Humbert, sur la lande de Gausson, près de la forêt de

Lorges.

Archives départementales des Côtes-d'Armor. 1 L 508.

01 Janvier 1795 : Nouvelle rencontre avec Humbert, à Bréhand, au manoir de La Ville-Louët.

03
Janvier 1795 : Trêve signée avec l'accord de Hoche.

Janvier 1795 : Commande d'un trousseau de mariée par Joséphine de Kercadio, fiancée de Boishardy.

13
Janvier 1795 : Réception à Port-Brieuc du trousseau par Joséphine

Archives départementales des Côtes-d'Armor.

de Kercadio et paiement par de faux assignats.

14 Janvier 1795 :  Interrogatoire sur Boishardy. Joséphine est accusée d'utiliser de faux assignats.

4 Mars 1795 : Combat de La Ville Mario (près de Plouha). Echec d'un débarquement d'armes et de munitions.

18-19 Mars 1795 : « Conférences de Moncontour ». Hoche rencontre Boishardy chez Madame Latimier du Clézieux.

20 Avril 1795 : Traité de la Mabilais, une paix précaire (signée aussi par Boishardy) qui durera 6 semaines.

Fin Avril 1795 : Etablissement d'un camp volant de républicains sur la lande de Meslin.

03 Juin et 12 Juin 1795 : Boishardy manque de peu se faire enlever par les Bleus au manoir de La Ville-Louët.

8
Juin 1795 : Mort de Louis XVII, à la prison du Temple.

Nuit du 17 Juin 1795 au 18 Juin 1795 : Un détachement du camp de Meslin découvre sa cachette grâce à un traître. Il s'écroule près de la chapelle de Saint-Malo, dans un verger, atteint de trois coups de fusils tirés par le capitaine Ardillos.
Un soldat lui coupe la tête et, à six heures du matin, le macabre trophée est promené dans les rues de Moncontour, posé sur le rebord d'une fenêtre, puis à Lamballe enfin, il est jeté dans l'étang de Launay.
.
18 Juin 1795 : Lettre indignée du général Hoche au sujet de la décapitation de Boishardy.