Notre deuxième étape : Obtention de fer par puddelage au

                                         coke



      LES FORGES

    D'HENNEBONT

    1860.1966


  Accueillis par la responsable du musée,

elle nous a présenté un film racontant

la vie d'un ancien ouvrier des forges.

   C'était émouvant et triste car il montrait

les conditions de vie des ouvriers."La modernisation soulage la peine des hommes mais beaucoup restait à faire."


Dans la 2éme partie de la visite nous avons vu des

maquettes animées qui présentaient les différentes

étapes de production de tôles de fer et de fer blanc

qui sont ensuite imprimées pour les conserveries.

La vie y est dure, pénible et le travail des enfants

y est omniprésent.

Les accidents de travail sont fréquents.


Il y avait 21 personnes de - de 12ans qui travaillaient plus

de 8 heures par jour et ce jusqu'à ce que le travail soit réduit

par une loi. La plus grande grève est celle de 1906

qui dura 115 jours pour diminuer les heures de travail :

Ce fut un échec.


Au 2ème étage plusieurs vitrines représentaient un sujet précis :

L'une montre les instruments de musique, une photo de

l'orchestre de l'usine, une autre les sports pratiqués

comme le foot, la pêche et leur fierté :

la lutte bretonne car ils étaient les champions.

Les autres montraient les vêtements des femmes et les plus importants pavillons dans lesquels vivaient les employés de l'usine.


                             





 


   




                   


RETOUR

AU

SOMMAIRE

Dessin fait sur place par Audrey Le Guen

Une telle turbine de type Fourneyron  transformait l'énergie hydraulique du Blavet en énergie mécanique capable de faire tourner les laminoirs.

Doc : Archives Hennebont