Fils du duc JEAN V, PIERRE II, entreprend , en 1419, de construire un château à l'extrémité Sud-Ouest des murailles de Guingamp. Ces murailles sont directement construites sur le socle rocheux, et enserrent toute la ville. Dans la rue du Trotrieux, elles sont particulièrement imposantes et conservent une partie de leur machicoulis.
Le château de plan carré, flanqué de quatre tours en forme de fer à cheval, est, sur l'ordre de Richelieu, ramené en 1626 au niveau des remparts et la partie donnant sur la ville est rasée ; les trois tours restantes sont éventrées .

(Crédits photos : classe de 5ème 6 collège Jacques Prévert GUINGAMP)

 

L'église est élevée en 1506 par Jean Bellec selon les plans dessinés par Pierre Bilsic. Le monastère des Cordeliers était adossé à la façade sud . L'église est remarquable par ses sablières et sa voûte. Sur tout la longueur des sablières court "La via perditionnis" , route des perditions qui évoque les 7 péchés capitaux . D'autres scènes sont empruntées au roman de Renart : des moines brouettés par des diables , des scènes de chasse, des dragons, mais aussi des anges. La voûte en lambris est décorée d' hermines et de fleurs de lis, armes d'Anne de Bretagne.

 


An iliz a zo bet savet e 1506 gant JEAN BELLEC hervez an dresadenn graet gant Pierre Bilsic . E manati ar gordennerien a zo bet kein ouzh kein gant an talbenn kreisteiz . An iliz a zo dispar gant ar sableroù hag he bolzioù. A hed ar sabler "Ar via perditionnis" hent ar manati a zegas soñj deus ar seizh pec'hed marvel . Al leurenn a zo tapet gant ar roman Renart : Ar manac'h kaset gant ar garrigel gant diaouled, al leurenn chaseal, an aerouant hag ivez aeled. Ar bolzioù koad a zo klinket gant erminigoù hag ar bleunioù lili, armoù Anna Dukez Breizh

(Crédits photos : classe de 5ème 6 collège Jacques Prévert GUINGAMP)


 

 

 

31, place du Centre

Cette maison fut construite à la fin du XVème siècle. Elle appartenait à Merrien Chéro, notable de Guingamp (et maire de 1464 à 1466) qui la fit construire, à trois étages, à l'angle de la place du Martray et de la venelle du Moulin. L'éclairage fut assuré par les alignements de vingt et une petites fenêtres incrustées dans les croix de saint-André, soutenant la structure. Plusieurs parties à l'intérieur de la maison sont en granit d'origine, comme les cheminées.

31, plas ar c'hreizker

An ti mañ voe savet e fin ar XVet kantved. Emañ oas da Verrien Chero, penn-bras Gwengamp (ha maer eus 1464 adalek 1464) a lakaas anezhañ da sevel gant tri estaj e korn plas ar Martray hag e banell ar vilin. Ar sklaerigenn voe graet gant ur prenestr warn ugent renket e-barzh ar c'hoazhioù Sant Andrev. Siminalioù, 'vel ul loden all eus diabarzh an ti a chom e mein a orin.

(Crédits photos : classe de 5ème 6 collège Jacques Prévert GUINGAMP)