LES FOURS A CHAUX




Deux fours à chaux à Dahouët :
- l'un situé derrière la boulangerie .
- l'autre, toujours visible, situé quai du Murier, dans l'ancienne propriété Le Vacon, appartenant à Mr Cherry.

Pourquoi des fours à chaux ?

Quand on se mit à construire en pierre, on maçonna d'abord avec de l'argile.
Au cours des XVIIIè et XIXè siècles, la chaux remplaça l'argile.

Les carrières de calcaire (la Harmoye entre Quintin et Corlay) étaient distantes de 30 kilomètres environ.

Les transports maritimes paraissant plus rentables, des contacts furent pris avec le Cotentin, riche en pierre à chaux.

Un transport régulier effectué par deux bisquines de Règneville alimentait les deux fours qui remplirent leur office jusqu'à la guerre de 14-18.

En 1919, la chaux hydraulique remplaça la chaux éteinte.
Les fours à chaux disparurent, démolis ou enclavés comme à Dahouët dans des propriétés privées.

Schéma emprunté à M. André Guigot

  Fours à chaux

  Le commerce des pommes de terre

  Le cabotage à la voile

  Le cabotage après la deuxième guerre mondiale