LE CABOTAGE A LA VOILE




Un rapport de l'ingénieur en chef Pelaud de 1878 concernant l'activité commerciale de 1866 à 1876 nous dit :

"le port de Dahouët tire de son voisinage de la ville de Lamballe une certaine importance.
Dahouët reçoit surtout du sel et des engrais.
Il expédie à peu près exclusivement des produits agricoles : céréales et légumes.
La période la plus florissante quant aux mouvements de bateaux se situe entre 1870 et 1910.
La longueur limitée des murs des quais (400m) obligeait quelques bateaux à s'amarrer à couple."

Statistiques des douanes début XXè siècle :

ANNÉES    ENTRÉES    SORTIES
    Navires Tonnes   Navires Tonnes
      transportées    transportées

1908    129  6474   130  6494
1909    165  6312   165  6912
1910    130  6048   138  6138
1911    128  4842   130  5055
1912    124  5776   123  5707
1913    120  5333   118  4972
1914    98  3828   96  3755


Commentaires :
- aux entrées : bois du Nord, charbon, ardoise, sel
- aux sorties :  produits du sol : pommes de terre, pommes à cidre, céréales...

N.B : les cargaisons des morutiers n'étaient jamais débarquées à Dahouët.

  Fours à chaux

  Le commerce des pommes de terre

  Le cabotage à la voile

  Le cabotage après la deuxième guerre mondiale