La vie à bord


Un dur métier: il faisait froid, il fallait travailler dans l'eau glacée, les mains écorchées par les arêtes ou les couteaux, les poignets blessés par le frottement du ciré .
Les marins étaient fatigués car ils travaillaient beaucoup et dormaient peu .

Les repas :
Minuit : café et conserves ( singe : bœuf en boîte )
6 h du matin : café et morue
Midi: repas normal, viande (lard) et légumes, café.
Soir : potage (souvent soupe de poisson ), plat de poisson , thé.

L'installation des hommes à bord:

Les hommes d'équipage dormaient dans des cabanes, des couchettes superposées, dans 2 postes pour 20 personnes, à l'avant du bateau(l'endroit le plus secoué).
Il n'y avait pas de table, c'était bruyant, inconfortable, froid (il pouvait y avoir de la glace sur la paroi).
Le capitaine et le second étaient seuls dans leur cabine, le radio aussi.
Le lieutenant et les chefs de bordées avaient un poste pour 5 ou 6.
Le cuisinier et le boulanger étaient ensemble.
Dans les années 1954 -1955, il y  a un poste pour 12 ou 13, tous de la même bordée, ce qui apporte plus de calme.
Un réfectoire est installé, on embarque plus d'eau pour se laver. 
Plus les bateaux évoluent, plus il y a de confort pour les hommes.

*la vie à bord - suite
*les chalutiers
*le métier