L'électrification à Ploufragan

Sommaire

 

Témoignages

rasteter.jpg (11714 octets)

Madame Rasteter a vécu toute son enfance à Ploufragan avant de revenir dans cette commune pour  y enseigner avec son mari.

Elle est née en 1911 et raconte : " A la maison, sous la lampe à pétrole, nous faisions nos devoirs d'école une bonne partie de la soirée. Les lampes "Pigeon" nous accompagnaient dans les autres pièces. La famille était réunie dans la cuisine avec le fourneau à charbon et la lumière. On préparait le repas ou on lisait. Les lampes " tempête", c'était pour sortir (les cabinets se trouvaient au fond du jardin). Mais voilà en 1924, la fée électricité change tout. C'était comme un miracle. Certains rétrogrades refusaient cependant de l'installer. Ils le firent plus tard mais durent payer le branchement gratuit au départ".

Monsieur et Madame Rasteter ont répondu à nos questions. Ils ont tous les deux une mémoire étonnante et sont passionnants mais ils restent imprécis concernant la chronologie et le développement de l'électrification de la commune de Ploufragan.

Nous sommes donc allés consulter les archives départementales avec Madame Mévellec professeur à L'IUFM de Saint Brieuc

Les archives départementales

Le 5 janvier 1923, Monsieur Epivent, industriel rue Jules Ferry à Saint Brieuc, propriétaire de l'usine électrique de Saint Barthélémy sollicite la concession d'une distribution publique d'énergie électrique pour tous usages avec le privilège en ce qui concerne l'éclairage sur le territoire de la Commune de Ploufragan. Les propositions de Monsieur Epivent
Le 9 septembre 1923 Extrait du registre des délibérations du conseil municipal : Monsieur le maire de la commune de Ploufragan donne connaissance au Conseil municipal du projet de distribution d'énergie électrique dans la Commune présenté par Monsieur Epivent. Le Conseil municipal, après avoir délibéré, demande à Monsieur le ministre de l'Agriculture l'intervention du génie rural pour l'établissement d'un réseau électrique dans la commune et l'allocation d'une subvention pour la construction des lignes.

L'extrait de la délibération du conseil municipal

Le 4 juillet 1924 courrier du maire de Ploufragan à Monsieur Houdard ingénieur du génie rural à Rennes : Les travaux d'électrification dans la commune se poursuivent. Les cinq transformateurs : des Villes Moisan, des Croix, de La Villette, du bourg et de Saint Hervé sont terminés et équipés. Les lignes haute tension et basse tension desservant les Villes Moisan et les Croix sont à peu près terminées ainsi que celles entre la Villette et le Bourg... Courrier à monsieur Houdard ingénieur
Le 23 novembre 1925 courrier du maire de Ploufragan à Monsieur Hervé ingénieur du service vicinal et contrôleur communal du Réseau d'électricité : L'interruption fréquente depuis quelques temps dans la distribution d'énergie dans les divers secteurs de la commune de Ploufragan a été l'objet de réclamations et de discussions à la séance du Conseil municipal du dimanche 13 novembre dernier... Des pannes fréquentes
Conclusion :

L'électrification à Ploufragan a duré 17 ans de 1923 à 1940.

En 1924, les 2/3 des travaux étaient réalisés.

En 1933, la commune demandait l'extension du réseau (les écarts).

Mais en 1940, l'électrification n'était pas totalement terminée car le quartier de Fort-Morel n'avait pas encore l'électricité.

Elle se poursuivra jusqu'en 1956 d'après les archives municipales

L'électrification a duré très longtemps parce qu'il fallait l'accord de nombreux services et surtout beaucoup d'argent.

lampe.jpg (5769 octets)

fleche2.gif (349 octets)

Sommaire