L'architecture en terre souvent méconnue (voire méprisée) est un élément essentiel du patrimoine du Pays de BROONS. Pourtant la plupart d'entre nous, enfants comme adultes ne remarquons même pas cette originalité. Une belle bâtisse, dans nos esprits, ne se conçoit pas en terre. On imagine surtout des belles demeures en pierres de taille ou bien des habitations "made in parpaing". Pour s'en rendre compte, il suffit de regarder, de lire, le paysage rural.

Animation1.gif (399680 octets)

La maison en terre apparaît comme un modèle dépassé : ici elle est réduite à l'état de ruines,  abondonnée (combien d'agriculteurs n'ont pas hésité à faire une croix sur la maison de leurs ancêtres pour bâtir à proximité une maison contemporaine!); là elle a été enduite au ciment (matériau totalement incompatible) avec une rare détermination. La terre, ce béton du pauvre, a été rejetée, reniée, cataloguée comme un signe extérieur de pauvreté.

II17.jpg (27324 octets)

Partant de ce constat bien pessimiste, nous avons voulu battre en brèche toutes ces idées reçues et sensibiliser nos élèves, aux constructions en terre. Accueilli avec circonspection par ces enfants issus de la "génération béton", le projet a rapidement réveillé chez eux "leur fibre terrienne": certains habitent dans des maisons en terre "rénovées"; d'autres redécouvrent que leurs grands-parents, leurs voisins y vivent .

D'autres encore ont assisté à une démonstration de construction en terre comme à la fête des battages de Plumaugat...

C'est pourquoi nous avons donc profité du lancement par le Rectorat de Bretagne de l'opération "Bretagne, les racines du XXIè siècle" pour ouvrir les yeux des enfants sur les valeurs de cette architecture modeste. Plusieurs axes de travail précisent notre démarche :

- Réaliser un inventaire des maisons en terre à partir d'un quadrillage du secteur de Broons (enquête menée par les élèves en complète autonomie pendant les vacances de la Toussaint).

- Mettre en place un parcours pédagogique à partir de l'enquête élèves.

- Parcours pédagogique : Travail de décodage sur le terrain animé par M. Poulain A. (conteur et spécialiste de l' habitat rural). Chaque maison doit devenir un outil pédagogique.

- Centraliser les données sur l'habitat traditionnel et les techniques anciennes de constructions.

- Réaliser des pages à thèmes (cartes inventaire, historique, techniques de construction...) sous forme de pages web, initiation au dessin d'architecture sous la direction d' A. Poulain.

- Réfléchir sur l'avenir de cette technique; visite de l'entreprise (et chantier) de M. Guillorel, maçon-pionnier dans la remise à l'honneur de la technique de la terre.

Partenaires de cette action :

- Association Tiez Breiz

- M. Poulain Albert

- Entreprise de restauration de M. Guillorel.

Objectifs :

- Sensibiliser les élèves à la valorisation d'un habitat rural en péril et à sa sauvegarde .

- Acquérir une démarche, un raisonnement "patrimonial": apprendre à voir pour connaître, comprendre, réfléchir, aimer.

- Convaincre les élèves que ce "petit patrimoine" leur appartient aussi et qu'il peut être utile à notre société du XXIè siècle.

Prolongements possibles

- Réaliser un chantier de réhabilitation d'un petit ensemble en terre (ex : four à pain).


L'équipe pédagogique,

Christine TROCHU, professeur de langue et cultures régionales,

Gwénaël FOUCRE, professeur d'histoire-géographie.