Les conditions de travail des scribes et des enlumineurs étaient des plus rudimentaires.

Ils passaient de longues heures courbés sur leur table, dans des pièces froides et éclairées à la chandelle, utilisant des plumes d'oie ou des roseaux taillés à la main.