LEZOBRE

Dans le choeur de la chapelle de Kermaria-an-isquit se trouve une boîte. Cette boîte en bois possède une ouverture vitrée qui laisse apercevoir deux crânes. Sur un côté de la boîte est écrit : "Ceff de Lêzobre".

La boîte à crâne

Ces deux crânes proviennent du plus beau tombeau qu'abritait la chapelle et qui fut détruit à la révolution. C'est Geslin de Bourgogne, inspecteur des monuments historiques, qui a retrouvé le crâne du baron de Les Aubrays (Lezobré) et celui de sa fille, en 1850 au moment où l'on parlait de démolir la chapelle. Une femme pieuse a recueilli ces reliques dans cette fameuse boîte à crânes sur laquelle elle aurait dû indiquer : "Chef de les Aubrays".

un vestige du tombeau de Jean de Lannion : son blason entouré d'un collier de l'ordre de St Michel réutilisé dans la maison voisine.

Ceux qui ont  vu le crâne ont pu affirmer qu'il avait été scié sa vie durant et qu'il s'est parfaitement ressoudé. Le baron des Aubrays alias Jean de Lannion avait d'énormes tibias qu'on pouvait palper par la pierre disjointe du tombeau. La taille surhumaine de ces os ont pu inspirer des légendes et une chanson (Gwerz en breton).
La chapelle lui doit son embellissement : sur son testament, Jean de Lannion lui lègue une rente annuelle de 36 boisseaux de froment.

Extrait sonore de son testament :

Jean de Lannion, seigneur de la Noë Verte et de Lisandré était lieutenant de la maréchaussée et capitaine des garde-côtes de l'évêché de Tréguier.

Le manoir de la Noë Verte
en Lanloup

Le château de lisandré en Plouha

Le blason des Lannion : « D'argent à trois merlettes de sable ; au chef de gueules chargé de trois quintefeuilles d'argent. »