Le porche


Sa construction remonte au XVème siècle. 
C'était un lieu de rencontre après la messe, ce qui explique  la présence des bancs de pierre. C'était aussi un lieu de réunion où se déroulaient les actes du pouvoir seigneurial.
C'est du balcon du porche que se rendait  la justice . 
Les archives de la seigneurie étaient conservées dans la salle située au dessus du porche.

La pierre de sacrifice                                                       


D'origine païenne, la pierre de sacrifice servait à tuer les animaux offerts aux dieux : il y a un trou percé pour récupérer le sang.
Elle a été christianisée: cinq croix ont été gravées dans la pierre, c'est maintenant un autel.

                                  Les cœurs

Une curieuse découverte  a été faite lors de travaux d'entretien à la chapelle. C'était un cœur humain qui avait été enfermé dans une enveloppe métallique. Ce cœur est celui de Guillaume de Callouët, seigneur de Lisandré.   

La  Charpente


La charpente a la forme d'un bateau renversé parce qu'elle aurait été assemblée par des charpentiers de marine. Le bois qui la compose est du châtaignier qui repousse les vers et les araignées.

Les peintures


La danse macabre est une farandole dans laquelle les morts entraînent les vivants. Elle nous montre toutes les couches sociales du  simple paysan à l'empereur et au pape. Cette fresque explique que les hommes sont égaux devant la mort. La peinture date de la fin du 15 ème
siècle.
Elle fut couverte d'enduit puis redécouverte en 1856 par Charles de Taillart. Ces fresques ont fait la célébrité de la chapelle et l'ont même sauvé de la démolition au 19 ème siècle. (voir "Les années noires de Kermaria")

Puis nous avons fait sonner les cloches et nous sommes repartis à l'école où nous attendaient déjà les parents.