Historique

Costumes

Présentation détaillée du costume

 

 

 

HISTORIQUE

Avant la Révolution, les paysans bretons étaient vêtus simplement, comme dans le reste de la France : d'un costume en tissus grossiers et sans ornements.

Pour les hommes : chapeau à cuve, bonnets de laine rouge ou bleu, un ou plusieurs gilets de peau de bique ou de mouton, veste de longueur variable, grande culotte assortie de guêtres ou gamaches, sabots.

Pour les femmes : capot ou coiffe emboîtante sur un bonnet à trois quartiers, chemises de toile, corselet sans manche, jupe de gros drap sur un ou plusieurs jupons, devantier à piécettes.

 L'essor du commerce provoqua la multiplication des marchands ambulants. En effet, l'aménagement des routes, le progrès des moyens de communication de plus en plus rapides et l'invention des chemins de fer ouvrirent littéralement la péninsule armoricaine aux influences extérieures.

Les guerres du 1er empire obligèrent les jeunes bretons à s'exiler quelques temps et à porter l'uniforme militaire. Des milliers de jeunes gens furent sortis de leurs hameaux reculés pour recevoir l'uniforme et parcourir l'Europe. Certains gilets bretons hauts et serrés, à double rangée de boutons, doivent quelque chose à la rigidité des uniformes militaires. Les marins ramenèrent des tissus comme le cachemire à leurs femmes ou fiancées. L'influence des premiers journaux de mode, se répandit à cette époque également.

gilet

Gilet de femme

En Bretagne il y avait différents costumes et coiffes.

 

Retour en haut de la page

 

COSTUMES

 A la fin du 19ème siècle, les costumes bretons représentaient la "carte d'identité "de la personne.

Ils permettaient de mettre chacun à sa place, à son rang dans la paysannerie. D'abord, il situait géographiquement la personne. Ils reflétaient aussi les opinions politiques et religieuses dans les pardons, foires ou marchés, même éloigné de son lieu d'origine.

Région du Pays Fisel Costume de couleur noire
Région de Quimper Costume de couleur bleue
Région d' Elliant Broderie de couleur jaune
Région de Chateaulin Costume de couleur rousse ou brune  
Région de Pontivy Veste et gilet en drap blanc

Le degré de richesse était toujours mis en évidence. Le nombre de galons et la largeur du velours ainsi que le nombre de jupes ou de gilets superposés étaient calculés selon la position sociale. Il ne se produisait pas d'impairs dans les fréquentations en vue d'un mariage.

 Collerette

 

Mr Le Coz présentant une jupe

 Le costume de :  Rostrenen était fait d'un tablier noir, de satin, tout simple
   Trégornan était fait d'un tablier avec 2 poches
   Maël-Carhaix était fait d'une petite bavette

Le déclin des costumes bretons s'explique par l'importance des moyens de communications et des courants commerciaux qui obligèrent les paysans à se mettre dans le ton et le rythme de la vie moderne. Le premier costume à disparaître fut le grand habit de fête.

Retour en haut de la page

 

PRESENTATION DETAILLEE DU COSTUME

Le costume féminin

Le costume de cérémonie : il est porté le dimanche et les jours de fêtes. Il est composé d'une camisole (corsage), d'une jupe, d'un tablier de velours noir. Ces trois pièces sont perlées. Les motifs représentés sont très souvent floraux et retrouvés dans les trois pièces.

Le costume long : il est porté tous les jours et est composé des mêmes pièces. Celui-ci est en drap noir. Seuls le bas des jupes et une partie de la camisole sont recouverts de velours noir. Le tablier est en coton foncé ou de couleur.

La coiffe et la collerette : ces deux pièces du costume constituent une parure confectionnée à la main en tulle blanc brodée de fils de coton blanc représentant différents motifs floraux pour le costume perlé. Avec le costume long, la coiffe et la collerette sont toujours en tulle mais sans broderies. La coiffe de Rostrenen est appelée "corledenn".

Une autre coiffe existe appelée "cornette". Elle est constituée de tulle et de broderies comme la "corledenn" mais sa forme diffère. C'est une large bande que l'on roule pour former un cornet.

Le costume masculin

Il est composé d'une chemise col officier blanche et à plastron, d'un pantalon noir, d'un gilet et d'une veste à revers noir. Il est très souvent agrémenté d'une montre à gousset.

Le chapeau en peau de taupe, entouré d'une bande de satin noir formant un noeud plat. Un cordon de coton noir entour la base du chapeau au niveau de la bande de satin. Il est appelé "fisel" nom du terroir où il est porté.

 

COIFFES ET BRODERIES

Il y avait 112 coiffes différentes. La coiffe faisait partie d'un costume précis. Le dimanche, dès que les femmes se levaient, elles commençaient à se coiffer .

coiffe1 coiffe2 chapeau

 Coiffe portée lors des cérémonies

 Coiffe portée en semaine

 Coiffe portée lors des mariages

Les hommes portaient ce chapeau en peau de taupe

broderie1
Ces trois broderies sont constituées de minuscules perles, brodées sur du velours.

Dans un costume de cérémonie, des milliers de perles sont cousues une par une. Souvent, les femmes confectionnaient elles-mêmes leurs vêtements ainsi que ceux de leur mari.

Retour en haut de la page

Suite

Présentation du Pays Fisel, Les Costumes du Pays Fisel, La Danse Fisel, Le Festival Fisel