.Légende de la chapelle des Trois Fontaines

En 1875 une jeune fille âgée d'à peu près 20 ans avait mis au monde des triplées qu'elle nomma Marie, Jeanne et Louise. Un jour, leur mère partit acheter des provisions à  Gouézec. Quand elle rentra chez elle, elle vit la chapelle et remarqua les trois fontaines.

Quelques temps plus tard, elle revint à la chapelle, à son bras elle avait un grand panier, avec à l'intérieur les triplées qui braillaient. D'un geste rapide, elle enleva la couverture dans laquelle ses enfants étaient glissés. Jeanne Le Prat la vit et lui demanda ce qu'elle allait faire. La jeune femme ne répondit point. D'un seul coup, la Vierge Marie apparut et demanda à la femme ce qu'elle s'apprêtait à faire avec les enfants, la jeune femme répondit qu'elle allait les noyer.

La vierge lui annonça alors que si elle ne noyait pas ses triplées, elle serait récompensée. La jeune femme l'écouta et reçut comme récompense des provisions pour ses trois filles.

 

Légende imaginée par Caroline J.