l'escalier
Accueil Remonter

 

Accueil
historique
la vie dans l'abbaye
l'eau
l'église abbatiale
La salle capitulaire
quelques légendes

    L'escalier monumental à balustrades carrées a été construit pour accéder au dortoir des moines en 1691. Un procès verbal relatif aux travaux effectués par Don Moreau a été établi : 

"En arrivant au Relec au début de 1680, il vit d'abord une escalier2.JPG (20753 octets) grande et haute église sans lambris dans la nef et les bas-côtés, ni dans la croisée du côté de la chapelle Notre-dame (dans le croisillon sud). Il vit un méchant escalier de pierres noires et glissantes pour aller de l'église au dortoir. Il a fait un escalier neuf et des plus hardis, de pierres de taille."

    Sous l'escalier monumental une porte, désormais murée donnait sur la sacristie.

horloge.jpg (14504 octets)    Le grand cadran de l'horloge carré pendu à la galerie supérieure est un soleil entouré de fleurs de lys couronnées de "L" entrelacés. Au sommet on voit les lys de France et les hermines de Bretagne, tandis qu'en bas on aperçoit difficilement un écu. Au dessus du cadran de l'horloge on peut lire la devise :

"EX MOME(N)TO PENDET AETERNITAS" signifiant "de l'instant dépend le sort éternel".

    Une inscription gravée sur le panneau de pierre inséré dans le mur du palier intermédiaire rappelle la grande campagne de travaux du XVIIème siècle :

"MONASTERII : AERE / REPARATA : SVNT / inscr.esca.JPG (20351 octets) AVCTA ET : ORNATA / TECTA : AETATE : CASVRA / IOANNIS : BAPTAE : CVRA / ARCHIMANDRITAE / 1691."

    La traduction la plus fidèle de cette inscription est :

"avec les fonds du monastère (comprenez "et non ceux de l'abbé commendataire auquel les réparations incombaient pourtant juridiquement"), les bâtiments sur le point de se rompre de vétusté ont été réparés, agrandis et décorés par les soins de Jean-Baptiste, prieur en 1691."