LE MARIN
KABIG  ET  PANTALON A PONT

Copy of kabigs ensemble 400.jpg (10654 octets)

  PETITE HISTOIRE DU KABIG :

    Veste de mer dont le nom est bâti sur la racine d'origine arabe kaba (tunique) désignant un manteau à capuchon porté par les populations du désert.
    Le manteau de la grève, kab an aod en breton, originaire du pays Pagan taillé dans le drap de laine écru et dont les bords,
la capuche et la poche ventrale sont crantés, est parfaitement adapté au lieu et à la fonction de goémonier.

    Fabriqué localement il est porté aussi bien par les hommes que par les femmes qui oeuvraient sur les grèves jusque dans les années 1935-1940.
    Dans les années 1930, les touristes qui séjournent à Brest et Landerneau s'approprient cette veste quoi devient vêtement de vacances. Après la guerre, la veste revient avec un nouveau nom : le kabig et connazît un succès inattendu, la demande croît jusqu'à la fin des années 1970, souvenir de vacances passées sur les côtes bretonnes ou symbole vestimentaire de la "bretonnitude". Puis les ventes s'effondrent brutalement.

 

kabig et pantalon.jpg (16434 octets)

 

LE  PANTALON
A PONT


Depuis longtemps,
les marins portent la culotte longue ou le caleçon qui laisse place dès le XVIII eme siècle au pantalon "à pont"
ou culotte large en drap, plus confortable et plus chaud.
   Ces vêtements étaient parfois coupés dans de la vieille toile à voile.

cranté kabig détail4.jpg (55042 octets)

Détail du cranté

 Le bouffant        Le marin        Le plissé            Retour