DÉCOUVERTE DU COSTUME QUIMPERLOIS


Le costume du Pays de Quimperlé appartient à un groupe de 33 communes
 dont la mode s'apparente à celle de Fouesnant appelée
"Giz Fouen"
.
    La Giz Fouen ou "mode de Fouesnant" comportait une dizaine de variantes :
 celles de Rosporden, Elliant, Scaër, Fouesnant, Melgven (Beuzec, Trégunc...), Guiscriff  (Le Faouët,...), Quimperlé, Pont-Aven (Riec,...) et celle de Moëlan.

 LE COSTUME FÉMININ :
    Les principales caractéristiques du costume féminin
Giz Fouen sont la coiffe à rubans et large colerette plissée.
    La coiffe est un assemblage complexe de nombreux éléments épinglés les uns aux autres :
- Koef bihan
: la "petite coiffe" de coton enserre le chignon et est cernée d'un ruban de soie ; ses "ailes" sont repliées en boucles sur la petite coiffe.
- Koef bras :   la "grande coiffe" aux ailes de dentelle est posée sur la précédente et, derrière la tête, flotte un ruban.
   Le repassage de la colerette est une opération longue et minutieuse : elle nécessite l'utilisation de trois cents pailles au moyen desquelles s'effectue le tuyautage de la pièce de lingerie.

LE COSTUME MASCULIN :
    Le pays de Rosporden préfère les bragou-berr : étroite culotte élargie sur les hanches et resserrée au-dessus des guêtres, qui descendent jusqu'à la cheville. Ailleurs, l'homme porte plutôt les bragou-bras ("larges culottes").
   La chupenn (veste) est décorée de broderies sur les bruskou (bordures verticales) au dos, et au bas des manches.

    Une large palette de couleurs (jaune, bleu, vert, blanc et rouge) existait pour les broderies jusqu'au début du XX eme siècle. Puis le jaune a chassé les autres coloris : d'où le surnom de melenig ("petit jaune") attribué aux hommes d'Elliant.

Retour   accueil