La chapelle des templiers

 

 

La chapelle de Coadry s'élève à l'emplacement d'un ancien temple druidique ce qui prouve un peuplement de longue date. Le chœur actuel date d'une première chapelle  construite dans les années 1000 et qui appartenait à la commanderie des Templiers de Quimper, qui percevait là quelques bénéfices. On raconte  aussi que cet emplacement fut choisi, comme pour l'église de Locronan, par l'arrêt devant les ruines du temple ancien, d'une charrette tirée par deux bœufs et livrée à elle-même

. On dit encore qu'un géant, dont la dépouille se trouverait entre les deux  croix de granit distantes de 20 m, aurait édifié le clocher. L'histoire de Coadry fait état encore des rivalités entre les seigneurs de Trévalot et Coat-Forn.

Peut-être que les "pierres de Coadry", les macles si connus par les minéralogistes, ont donné leur nom à la commune. Il existe en effet au Pays de Galles près de Cardiff, un lieu dénommé "Y Sger".ce nom gallois désigne des pierres anguleuses. De là, à ce que les immigrants celtes du 5e siècle débarquant en Bretagne trouvent des pierres dont les faces s'ornent de croix arêtes vives et appellent le lieu de leur découverte "Y Sger", il y a un pas que l'on peut franchir. Y Sger dérivant  ensuite en Scarth, Scaerze, puis Scaër au 17e siècle. Toujours est-il que le quartier de Coadry aurait pu former une commune différente de Scaër. Peut-être a-t-elle été une paroisse dans le passé. Brizeux fait allusion dans "les Bretons" (1846) à une scène du pardon : "on ouvrit le portail et l'assemblée entière fit en procession le tour du cimetière".

Rectangle à coins arrondis: RetourS'il y avait un cimetière au siècle dernier à la place de l'enclos actuel, c'est que le quartier était assez important.