Interview :
Qu'est-ce qu'un poète en Bretagne ?

A. UN CHOIX

Pourquoi avez-vous choisi d'écrire la poésie ?
C'est arrivé comme ça quand j'avais votre âge. Le côté musical dans cette écriture m'a beaucoup plu.
À quel âge avez-vous commencé à écrire de la poésie ?
J'ai commencé à 12 ans, pendant les cours ; j'écrivais des petites phrases.

B. L'INSPIRATION

Qu'est-ce qui vous inspire plus particulièrement ?
Ce qui m'inspire c'est ce qui provoque des sentiments et des émotions.
D'où vient votre inspiration pour écrire ?
Il faut d'abord s'écouter soi même et à ce moment là, on entend des choses.

C. LE REGARD SUR SON OEUVRE

Quel est le titre de votre première oeuvre ?
Ma première oeuvre est LA GALERNE, c'est le nom du vent du nord-ouest.
Y a-t-il une de vos oeuvres qui vous a plu davantage ?
Je suis content du dernier "Les chants parlés de la dune et du vent" ; J'aime bien également la première partie de "D'herbe et de pluie", mais par contre je n'aime pas trop la deuxième partie.
Pouvez-vous exprimer vos difficultés à lire et à écrire la poésie ?
Pour lire et écrire la poésie il faut se laisser glisser, et se laisser embarquer par la sonorité des phrases.

D. L'ÉDITION

Arrivez-vous à vendre beaucoup d'oeuvres ?
Non, la poésie est un genre difficile qui ne se vend pas comme un roman policier. Le maximum de vente est 300 livres.
Avez-vous eu du mal à trouver un éditeur ?
Oui, car il faut frapper à toutes les portes. On nous répond quelques mois après avec des réponses négatives, c'est très dur !
Est-ce que le prix que vous avez eu vous aidera ?
Oui, grâce au prix je pense que j'aurai plus d'aide.
Vivez-vous de la poésie ?
Non, bien sûr ! Pour moi, la poésie est une passion. Je ne vis pas de la poésie, je fais ça pendant mes temps libres.
Pourquoi avez vous choisi une couverture en liège ?
J'ai choisi une couverture en liège parce qu'elle s'assimile bien au contenu du livre.

E. LA LANGUE

Pourquoi avez vous écrit en breton votre dernier recueil ?
Le recueil a été écrit en français puis traduit en breton.
Pourquoi écrivez-vous en breton ?
Je n'ai pas écrit en breton, Naïg Rozman a traduit le recueil.