Ulex europaeus

Gorse

Famille : Papilionacées


L'ajonc pourrait être une plante-fétiche des côtes bretonnes; c'est aussi un hôte redoutable, par ses épines, qui ne sont rien d'autre que des feuilles qui se seraient spécialisées soit pour résister à un milieu très sec, soit pour écarter d'éventuels prédateurs(les dispositifs végétaux qu'on qualifie d'épines sont apparus avec les premiers mammifères!). Symbole de la résistance aux éléments, ornement coloré des lisières de l'Arcoat comme des rivages de l'Armor(cf le poète J.M.de Heredia ou encore Colette); l'ajonc joue en réalité dans le paysage un rôle de "pionnier": après une déforestation, il constitue une étape de transition entre la lande à callune(bruyère) et le retour à la forêt, en protégeant les plantules des jeunes arbres de leurs agresseurs et en enrichissant le sol de substances azotées qui en favoriseront la croissance. Comme d'autre représentants des papilionacées, on peut donc, aussi, le considérer comme une plante nourricière.