Viscum album

Mistletoe

famille : loranthacées


Bien qu'on l'associe dans les traditions et légendes au chêne, le gui, plante parasite, est beaucoup plus souvent l'hôte des pommiers et des peupliers. Ses rapports avec l'arbre dont il tire sa subsistance sont complexes : "Qui coupe le gui crève l'arbre ! " disent les paysans du bocage normand. Etonnant également, son mode de vie et de reproduction : l'embryon du gui, contrairement aux autres plantes, ne germe qu'à la lumière; graine extra-terrestre, en quelque sorte; contrairement aux usages, encore, c'est la plante parasite qui est verte, et l'arbre porteur qui ne l'est plus: le monde à l'envers! Ses baies d'un blanc translucide en font pourtant une plante plus lunaire que solaire, plante médicinale fort intéressante, par ailleurs.