Taxus baccata

Yew

famille : Taxacées


Cet arbre sempervirent se fait rare; il mérite pourtant à lui seul un livre, voire une bibliothèque. S'il ne dépasse jamais 12 à 15m, il met 100 ans pour atteindre 8m, ce qui lui vaut un bois très dur, imputrescible, utilisé en ébénisterie et en marquetterie. Sa longévité est remarquable: un if de 1700 ans vit en France, un de 3000 ans en Grande-Bretagne; cette longévité lui a fait prêter dès l'antiquité des liens avec le monde des morts et il est symbole d'immortalité: en témoigne le dieu gaulois Ivos, d'où vient if; tout est pourtant toxique, ou presque, dans l'if; Dioscoride, médecin des armées de Néron, déconseillait de s'endormir sous un if, et le nom de cet arbre, Taxus, vient du grec taxon qui signifie flèche empoisonnée; on a néanmoins retrouvé en lui des vertus médicinales étonnantes; le taxol qu'il renferme est efficace contre la leucémie; un arbre centenaire ne fournit qu'un gramme de taxol; heureusement, un chercheur français est parvenu à synthétiser la grosse molécule de taxol. Ajoutons enfin que cette plante est dioïque: c'est "madame if" qui offre en automne ces fruits d'un rouge superbe à n'utiliser qu'en connaissance de cause. On trouve encore bien des ifs en Côte d'Emeraude et sur les bords de la Rance dans les parcs des malouinières où ils étaient appréciés pour leur feuillage toujours vert et leur grande capacité à supporter l'art topiaire (art de la taille).