Dans une période plus ancienne, il y avait à Vitré beaucoup de personnes qui s'occupaient de faire travailler à la main aux aiguilles pour les grands magasins de Paris.

La maison Hervagault avait rapidement abandonné ce genre de travail qui représentait un inconvénient : les unes travaillaient de cette manière, les autres travaillaient serré ; le résultat n'était pas merveilleux.

Le patrimoine du
bocage vitréen

Le tricot jusqu'au 20ème siècle

           
Souvenirs de tricoteuse

La petite histoire de Coudémaille

3 Jusqu'en 1950

3 De 1950 à aujourd'hui