Mariages au XIXème siècle

Le patrimoine du bocage Vitréen

Au XIXème siècle, le mariage unit, en général, des personnes d'une même commune. Vers 1850, l'âge moyen des mariés en Ille-et-Vilaine est de 30 ans.

On se marie souvent en début de semaine

Les mariages sont concentrés dans la plupart des communes les trois premiers jours de la semaine. A Saint-Germain en Coglès, entre 1860 et 1869, 54 % des mariages religieux ont lieu le mardi. Ce n'est qu'à la fin du dix-neuvième siècle que les mariages ont lieu le samedi.

Mariages au XIXme siècle

Mariages
au début du XXème siècle

Un mariage à Balazé en 1975

Évolution des mariages
de 1950 à nos jours

La demande de promesse

La fréquentation des deux jeunes gens doit d'abord être officialisée par les parents. On fait donc
« la demande de promesse » (la promesse est le nom donné aux fiançailles). Cette cérémonie constitue alors un premier engagement où le rite est de « boire les bouteillées ». Le prétendant laisse à la porte un panier composé de vin et de liqueur. Dès que la promesse est acquise, les bouteilles sont ouvertes pour remercier les parents.