Les élèves ont beaucoup apprécié ce conte en gallo, entendu pour la première fois enregistré par Eugénie Duval sur un CD de l'Association La Bouèze.

Autrefois, des musiciens sillonnaient nos campagnes pour animer les veillées, les noces et toutes les occasions qu'avaient les gens de se retrouver.

Un de ces musiciens, un violoneux, rentrait donc chez lui après une de ces fêtes.

Il n'était pas bien rassuré, parce qu'il lui fallait traverser une forêt et qu'à cette époque-là les bois étaient remplis de loups. Cependant, il avait l'habitude de rentrer ainsi de nuit et il demeurait encore assez enjoué après toute une soirée de musique, de danse et de bolées...

Ne sachant plus trop où était son chemin, le voilà qui tombe dans un trou. Mais c'était un piège à loups ! Les villageois installaient ainsi des trappes pour chasser les loups...

Et, dans le noir, notre musicien s'aperçut bientôt qu'il n'était pas seul : un loup était tombé dans la fosse avant lui.

Ne sachant exactement à quelle heure il allait servir de petit déjeuner à l'animal, le violoneux ne sut trop quoi faire d'autre que de se mettre à jouer de son instrument...

Le lendemain matin, les villageois se rendirent jusqu'au piège pour voir s'ils avaient attrapé un loup. Et, en chemin, ils entendirent un bruit étrange. Bientôt, ils s'aperçurent que c'était de la musique...

En effet, le musicien avait joué du violon tout le restant de la nuit et le loup, lui, l'avait écouté. Ce qu'ils firent du loup, on ne le dit pas, quand ils retirèrent le violoneux de la fosse, il ne restait quand même qu'un seule corde à son violon...

Retour sommaire