Journal de René Brohan, marinier de Redon

L 'atelier " Patrimoine fluvial " du Lycée Saint-Sauveur de Redon, créé à l'initiative de Monsieur Guibert, professeur d'Histoire et Géographie s'inscrit dans le cadre de l'opération " Défi Jeunes Marins 2000 " organisée par la revue Le Chasse-Marée et pilotée pour le pays de Redon par la FARPV .
L'objectif que s'est fixé l'atelier " Patrimoine fluvial " est l'édition et la diffusion du texte de 1937 enrichi de précisions fournies par un ancien marinier redonnais, Monsieur Alphonse Debray.
Ces précisions sont collectées depuis plusieurs mois par un groupe d'élèves accompagnés de Monsieur Brault, professeur de Lettres et de Monsieur Guibert, elles fournissent la matière des notes documentaires rédigées par le groupe.
La réalisation du site a été faite dans le cadre d'action professionnelle par des étudiants de BTS informatique de gestion du lycée saint-sauveur de Redon. La publication sera donc le résultat d'un travail interdisciplinaire et d'un échange entre générations. Le livre apportant aussi une contribution, à son échelle, à la connaissance de l'histoire économique et sociale locale, et favorisant, au-delà du groupe d'élèves concernés, la persistance d'une curiosité à l'égard de la dimension fluvio-maritime de Redon.

Pierrick Brault.

Certains élèves ont participé régulièrement aux travaux : Catherine Niol, Stéphanie Lebrun, Jean-Stéphane Renaud, Damien Lepage. L'ensemble du journal a été saisi en classe de Seconde, dans le cadre d'une initiation au traitement de texte menée par Madame Rozé, professeur d'informatique. D'autre part, les élèves d'arts plastiques de Madame Piedagnel ont interprété des documents photographiques pour créer des illustrations.
L'activité a commencé en Septembre 1998 et fonctionne en collaboration avec le Musée de la Batellerie de l'Ouest. Son directeur, Monsieur Charly Bayou ayant signalé l'existence d'un journal tenu par un marinier tout au long de l'année 1937, il a semblé intéressant de développer autour de ce document un travail interdisciplinaire avec le souci de favoriser la connaissance d'une culture liée à une activité aujourd'hui totalement arrêtée, dont les " Anciens " ont encore la mémoire.