Les forges des Salles : le moulin à tan

En 1844, les frères Simon installent un moulin à tan dans l’ancienne «Forge neuve» laissée à l’abandon par les fermiers Riant et Langlois. Ils se servent de l’écorce des nombreux feuillus de la forêt, qu’ils récoltent au printemps, à la saison du pelage, et qu’ils broient à l’aide du moulin pour en faire du tan qu’ils vendent aux tanneurs.

Mecanisme2.jpg (58241 octets)

Les écorces sont stockées dans l’ancienne halle à charbon de la forge en attendant d’être broyées. Le tan est mis en sac et transporté par charrettes ou par le canal sur les bords duquel un quai et un hangar ont été aménagés. Le moulin s’arrêtera en 1949 à cause de la modernisation des procédés de tannage.

Mecanisme6.jpg (57301 octets)

bpatrim.eps (86702 octets) retour