Sommaire
   
 
   
Choix du site

Kerganiet Saint-Claude

   

 

 

Localisation sur le plan communal : I 7
Date de l'inventaire : 26/01/2000

Si vous prenez la direction de la forêt communale, agréable pour ses promenades et ses étangs, poursuivez votre chemin pour vous arrêter au village de Noguello. Là, vous découvrirez une stèle funéraire de l'âge du fer, ou lech, découverte en 1960. Elle fait partie du patrimoine archéologique de la commune. Les services des Monuments historiques ont laissé un panneau explicatif qui vous permettra d'approfondir vos connaissances sur le sujet.

Chemin faisant, poussez votre découverte jusqu'à la chapelle Saint-Claude, l'une des nombreuses chapelles de la commune. Pour entrer dans ces petits édifices de culte, il faut généralement en demander la clé auprès des habitants. Contents de pouvoir partager leur histoire, ceux-ci vous offriront très certainement un peu de leur temps. Le calvaire de ce lieu-dit est également inscrit à l'inventaire des monuments historiques. A noter qu'une mention en est faite dans "Le patrimoine des communes du Morbihan", Editions Flohic p. 679.

En poursuivant jusqu'à l'intérieur du village de Kerganiet, vous apercevrez, un peu en retrait, son élégant four à pain. Il appartient à Monsieur Antoine Le Floch du village de Noguello. Le four ne comporte pas d'inscription permettant de le dater. Il est en granit, matériau également utilisé par les habitations, avec un façonnage aussi soigné. Chaque moêllon de granit est taillé de manière à donner un parement ajusté précisément. Le four est distant d'une trentaine de mètres des habitations. Cet éloignement est très certainement une mesure de sécurité : on comprend aisément qu''il convenait de préserver autant que possible les toitures en chaume contre les incendies.

 

 

Le four est en bon état. La végétation peu invasive ne semble pas mettre le four en danger pour le moment. Sur le four poussent herbes, ronces, arbustes, et entre les pierres les nombrils de Vénus. Autour du four des fougères aigles, des ronces, des orties et de l'herbe.

Une élève dit avoir vu une chauve souris à l'intérieur du four, dont la circonférence est de 12,30 m. L'assise de la sole est presque à ras de terre, ce qui devait rendre l'enfournement pénible. La largeur de la bouche du four est de 0,59 m, pour 0,70m de haut. Le diamètre intérieur est de 3,20 m, avec une hauteur de la sole à la voûte de 1,10 m.

Dans le village voisin, Kergrain Saint-Claude, il y a aussi un four à pain. Son accès est rendu difficile par la végétation environnante. Nous n'avons pas pu le mesurer dans ces conditions. Une date apparaît sur une pierre proche de la bouche du four : 1920. Date de l'inventaire : 26 janvier 2000.  


juin 2000