LA POINTE DU BILL

    Ce jour là, Yann et Morgane se promenaient à la pointe du Bill. C'était le lendemain de Noël, il faisait bien froid. Yann portait un anorak bleu marine, un bonnet rouge et blanc en laine, d'où ressortaient quelques mèches brunes. Le vent glacial faisait pleurer ses yeux verts. Morgane était vêtue d'un manteau vert brillant avec un capuchon. On apercevait ses cheveux blonds qui encadraient ses yeux bleus.

    Son nez était rougi par le froid. Ils se dirigèrent vers la plage. Tout à coup le regard de Morgane fut attiré par quelque chose dans l'eau.
- Regarde Yann, il y a quelque chose dans l'eau !
- Ce n'est qu'une vulgaire bouteille, dit Yann.
- Mais non, on dirait qu'il y a quelque chose dedans, insista Morgane.

    Elle ramassa la bouteille et l'ouvrit. A l'intérieur il y avait un parchemin, elle le déplia et lut difficilement.

"  Bonjour …

Je vous lègue mes 2 objets, pour moi ce sont des trésors. Voilà comment les utiliser : 
Pour la flûte jouez un air et le même pour le coquillage. Et vous aurez de belles aventures. "

                                            

    Yann et Morgane, se mirent tout de suite à faire ce qui était dit. Yann joua de la flûte : do, ré, mi, fa, sol, la, si, do, do, si, la, sol, fa, mi, ré, do, puis Morgane souffla dans le coquillage.
- Mais ça ne marche pas ! dit Morgane.
- Recommençons en même temps dit Yann.

    Tout d'un coup une énorme vague arriva et les emporta.

    Yann et Morgane se retrouvèrent sur la plage, mais ne reconnaissaient plus rien. Ils étaient stupéfaits.
- Morgane regarde, il y a un mur !
- On est pourtant à la pointe du Bill !
- Mais qu'est-ce qui s'est passé ? Il n'y a plus d'eau dans l'anse de Billerbon.
- Et en plus il y a des cultures remarque Morgane.

    Non seulement le paysage avait changé, mais leurs vêtements aussi. Morgane une robe longue bleue avec un tablier blanc et un châle gris, Yann était vêtu d'un pantalon de toile bleue et d'une veste noire.

    Ils se promenèrent un bon moment quand tout à coup ils bousculèrent un vieillard aveugle avec une canne en bois.
- Oh ! Excusez-nous Monsieur nous n'avons pas fait exprès.
- Ce n'est rien les enfants.
- Depuis quand a-t-on construit ce mur et pourquoi ? demanda Morgane.

    Cette digue a été construite en 1827 par Lorois, un préfet du Morbihan, dans le cadre d'un projet d'assèchement du golfe. Elle a été terminée en 1830 pour agrandir les terrains cultivables. On y cultive du blé, des choux, des pommes de terre, du jonc utilisé comme litière, ainsi que des pâturages pour les vaches, les moutons et les chevaux. Mais maintenant, elle est très abîmée car le propriétaire, un banquier hollandais, Monsieur Robling, qui est aussi le principal propriétaire des terrains exploités, refuse de prendre en charge les réparations.
- Mais quelle année sommes-nous ? demanda Yann.
- Tu es bien ignorant petit, nous sommes en 1883.

    A ce moment trois femmes passèrent avec de longues jupes noires. Elles n'avaient pas l'air très content de voir les enfants. L'une d'entre elle fit tomber une huître de sa jupe.
- Pourquoi met-elle des huîtres sous sa jupe ? interrogea Morgane.
- Oh, il y a des choses qu'il vaut mieux ignorer dit le vieillard.

    Les enfants comprirent que ces femmes faisaient des choses malhonnêtes, elles devaient transporter des huîtres de fraude.
    Quelques instants plus tard, un garde-côte arriva.
- Que caches-tu dans ta main ? demanda-t-il sèchement à Yann.
- C'est une huître, je ne vous la cache pas ! répondit Yann surpris.
- Tu sais bien que c'est interdit de pêcher et transporter des huîtres sauvages sans autorisation.
- Mais cette huître est tombée de la jupe d'une femme qui vient de passer avec deux autres, insista Morgane, demandez à ce Monsieur, vous verrez.
- Tu te moques de moi, il est aveugle, il n'a rien pu voir.
- Suivez-moi, je vous emmène au poste.
- A ce moment l'aveugle mit sa canne en travers des jambes du garde côte qui tomba.
- Oh ! Excusez moi dit l'aveugle au garde-côte, j'ai trébuché.
- Maladroit hurla le garde-côte.

    Les enfants purent s'enfuir et se cacher dans les buissons. Ils reprirent les objets qu’ils avaient gardés précieusement avec eux.
-Vite, dit Yann, jouons.
- Prends la flûte et moi le coquillage, répondit Morgane.
- Tu es prêt ?
- Oui.
- Do, ré, mi, fa, sol, la, si, do…

    Ils se retrouvèrent sur la Pointe du Bill.
- Mais pourquoi la digue a-t-elle été cassée ?

    Les enfants trouvèrent dans leur grenier un article d'un vieux journal. En 1937, une violente tempête, coïncidant avec une marée d'équinoxe, provoqua un mini-raz de marée qui creusa une brèche énorme dans la digue. La mer s'engouffra et recouvrit toutes les terres cultivées, les mettant définitivement hors d'usage. Le maire de l'époque ne jugea pas utile de faire colmater et reconstruire la digue. La guerre survint deux ans plus tard et les victimes de cette catastrophe furent les riverains exploitants qui n'obtinrent aucun dédommagement.

    Depuis l'anse de Billerbon est devenue "  domaine maritime " et a retrouvé son aspect naturel.

Xavier, Alexandre, Ulysse, Pierre


Découvrez le passage de la pointe du Bill


Découvrez d'autres contes