titrepatr.gif (2683 octets)

 

Présentation

 

Au moment d’entrer dans le troisième millénaire, le Rectorat d’Académie de Rennes, par l’intermédiaire de son service d’action culturelle, lance un projet au niveau des écoles, collèges et lycées de l’Académie, autour de la connaissance et de la valorisation du patrimoine régional. Celui-ci sera mis en place au cours du premier trimestre 1999 et verra son accomplissement en janvier 2000.



PHILOSOPHIE GENERALE DU PROJET :

Lier l’avenir de la Bretagne à son passé à travers la vision que les élèves en ont. Faire prendre conscience à ceux-ci des ressources patrimoniales de leur environnement proche, valoriser ce patrimoine par des formes d’expression variées et spécifiques à chacun. Les travaux proposés seront affichés sur le serveur académique internet du Rectorat, outil de communication le mieux adapté. Cet affichage électronique des productions d’élèves, permettra également de les valoriser en faisant connaître au grand public les richesses de notre académie sous d’autres formes que celles traditionnellement utilisées.

 

QUELQUES REFLEXIONS PREALABLES POUR CIBLER CETTE ACTION :

L’esprit qui doit animer le projet, c’est la place primordiale de l'élève dans cette action. C’est avec sa sensibilité, ses compétences et ses connaissances qu’il doit entrer dans ce projet, en utilisant des modes différents d’expression en fonction du niveau scolaire : descriptif, narratif, explicatif, argumentatif. Rien au départ ne doit être écarté dans la volonté de celui-ci de faire connaître quelque chose qui lui semble faire partie du patrimoine. Si le mode de diffusion des travaux est déterminé, les modes d’expression, eux, restent à la décision des élèves. Des productions en Breton ou en Gallo ne sont pas à exclure.
Il apparaît souhaitable que cette action trouve ses racines dans un accrochage institutionnel avec les programmes des différents niveaux considérés, en travaillant sur la reconnaissance et " la protection du patrimoine ", dans une double dimension géographique et sociale. D’autre part il ne nous apparaît pas souhaitable que ces productions entrent en concurrence avec des travaux existant ou en cours d’élaboration. Ce travail réalisé par les jeunes bretons avec leur sensibilité et leur vision, permettrait l’élaboration d’un guide touristique d’un genre particulier. Une approche vivante du patrimoine sera donc privilégiée.

 

OBJECTIFS :

Les objectifs sous-tendus à cette action sont prioritairement de deux ordres :
Permettre aux élèves de se construire des savoirs d’une autre façon, en entamant une réflexion sur:
- le sens du patrimoine, ainsi que ses liens avec la société.
- le continuum historique qui permet de lier le passé, le présent et les projets d’avenir, en se projetant dans l’abstraction du futur par la compréhension de ce qui a produit notre histoire.
- la façon d’utiliser des sources variées parfois complémentaires ainsi que des moyens de communication qui ne sont pas encore employés au quotidien dans les établissements tel que les bibliothèques centres documentaires, les services éducatifs des musées, les archives, les cadastres, la presse locale et régionale, l’iconographie, la mémoire orale,....
Permettre aux élèves d’acquérir et de se construire un comportement citoyen, de mieux appréhender la réalité sociale :
Par un travail en commun autour d’un thème choisi collégialement, permettant ainsi à chacun de développer ses argumentaires et d’effectuer un choix tout en tenant compte de celui des autres.
Par la prise de conscience des notions de ressemblance et de différence fondatrices de la notion d’identité culturelle, la reconnaissance de l’appartenance à un groupe avec des droits et des devoirs qui ont évolué au cours des âges, et qu’il faudra faire vivre.
Par l’apprentissage des nouveaux médias, indispensable à la compréhension des évolutions majeures de notre société.

 

THEMES SUGGERES :

Les thèmes suggérés sont non exhaustifs, mais ils se veulent avant tout facilitateurs pour la prise de décision et la non concurrence avec des actions patrimoniales d’autres institutions. Il serait souhaitable que les projets d’établissement relèvent d’une thématique commune, pour permettre l’approfondissement et éviter le catalogue patrimonial. En Bretagne, le patrimoine oral a une grande importance, et ne devra pas être ignoré.
Patrimoine bâti et/ou mobilier de proximité:
Sur ce thème il serait sans doute souhaitable de travailler sur la logique de très grande proximité. Par exemple, l’établissement par sa construction, son implantation pourrait être le centre d’un travail. Le lieu, le nom, l’histoire du bâtiment scolaire, pourraient ainsi faire l’objet d’une recherche.
Patrimoine social :
Sur ce thème nous proposons de nous intéresser aux activités, aux métiers en voie de disparition. Ceux-ci ont dans certaines régions de la Bretagne à un moment donné fait partie de l’histoire, et influencé fortement la vie sociale.
Patrimoine festif et oral :
Les jeux traditionnels, les danses, les sports, les contes, la musique ..... trouveront ici leur place.
Patrimoine environnemental :
Sur ce thème pourrait être abordé tout ce qui fait partie de notre environnement naturel et /ou que l’homme a créé, pour faire face à l’évolution démographique ou sociale.
Patrimoine et société.
Il s’agit sous ce thème, de présenter des exemples locaux de prise en charge et de gestion du patrimoine par les collectivités territoriales et les associations de bénévoles.
Patrimoine de demain :
Il s’agit dans cette rubrique d’obliger les élèves à se projeter dans le futur en sélectionnant les constructions ou réalisations récentes (de moins de trente ans) qui pourront devenir le patrimoine de demain, celui-ci pourra revêtir les aspects les plus variés. Cette appréhension d’un patrimoine de demain permettra de montrer la vision que les élèves ont du passage au troisième millénaire et de l’idée qu’ils se font de la notion de patrimoine à transmettre aux futures générations.
Ce classement ne se veut pas exhaustif, et ne prétend pas recouvrir la totalité des thèmes qui pourraient être traités. Il se veut être seulement une aide pour mieux cerner le projet et les objectifs qui le motivent.

bpatrim.eps (86702 octets) retour